The Owl Pages

\

owllogo

The Daily Owl
Italian Journal of Psychology and Internet
Psicologia Online

WebPsych Partnership Member

ARCHIVIO

nelle pagine dell'archivio si ritrova la storia di
Italian Journal of Psychology and Internet - Psicologia Online
ma anche la storia della psicologia italiana e mondiale in rete
dal 1996 al 2000
(i link alle pagine web o alle immagini possono risultare datati e dunque errati)


Watch live streaming video from artemente at livestream.com

martedì 22 maggio 2007

Documentaire de la BBC: la télévision nationale RAI doit ou non diffuser?

Donc, il ne s'agit plus, seulement, d'«émotionnellement correct», la presse en langue française aussi s'interroge sur l'"affaire" du documentaire de la BBC (2006)

VATICAN - ITALIE
Le film qui dérange l'Italie
mardi, 22 mai 2007

http://www.france24.com

La classe politique italienne se déchire sur la question de savoir si la télévision nationale RAI doit ou non diffuser un documentaire de la BBC sur les affaires de pédophilie touchant des prêtres catholiques italiens.

Polémique autour d'un film sur la pédophilie et l'Eglise
Par Reuters

ROME, 21 mai (Reuters) - La classe politique italienne se déchire sur la question de savoir si la télévision nationale RAI doit ou non diffuser un documentaire de la BBC sur les affaires de pédophilie touchant des prêtres catholiques italiens.

Le conservateur Mario Landolfi, président de la commission parlementaire de surveillance de la RAI, a demandé au directeur général de la télévision publique, Claudio Cappon, de refuser de programmer le documentaire "Sex Crimes and the Vatican".

Michele Santoro, journaliste de la RAI classé à gauche, souhaite que ce documentaire soit diffusé dans le cadre du talk show qu'il anime. La BBC l'a programmé en octobre mais il n'a jamais été diffusé en Italie, même si les bloggers ont établi une traduction en italien et qu'il est désormais la vidéo la plus consultée sur Google Video Italia.

Après les déclarations de Landolfi, plusieurs responsables de gauche ont aussitôt parlé de censure. Selon deux parlementaires de gauche, Giovanni Russo Spena et Gennaro
Migliore, le documentaire de la BBC doit être diffusé parce que les affaires de pédophilie au sein de l'Eglise catholique ne sont plus un mystère pour personne.

Alessandra Mussolini, petite-fille du Duce et député de droite, a estimé quant à elle que le documentaire devrait être diffusé car il n'est pas utilisé pour attaquer l'Eglise en tant que telle.



Un documentaire sur le Vatican déchire la classe politique italienne
lefigaro.fr.
Publié le 22 mai 2007
Actualisé le 22 mai 2007 : 15h07

http://www.lefigaro.fr/international/20070522

Le film aborde l’un des tabous les plus importants de l’Eglise : les prêtres pédophiles.

Il avait été diffusé sans encombre en octobre dernier sur la BBC en Grande-Bretagne. Mais en Italie, le documentaire «Sex crimes and the Vatican» est en train de provoquer une véritable scission au sein de la classe politique. Il faut dire que ce film aborde un des tabous les plus importants de l’Eglise : celui des prêtres pédophiles.
Interviews d’hommes d’église à l’appui, cette enquête de la BBC insiste sur un document secret émanant du Vatican, qui selon la chaîne britannique, viserait notamment à étouffer les cas d’abus sexuels sur les mineurs. Ce texte intitulé «Crimen sollicitationis» et rédigé en 1962 a été republié par le cardinal Joseph Ratzinger, en 2001, avant qu’il ne devienne Benoît XVI.
Des révélations jugées indiffusables par le conservateur Mario Landolfi, président de la commission parlementaire de surveillance de la RAI. Cet ancien journaliste, ex-ministre de la Communication de Silvio Berlusconi, a demandé au directeur général de la télévision publique, Claudio Cappon, de refuser de programmer ce film.
Succès sur Internet
C’était sans compter sur la motivation d’un journaliste de la RAI, Michele Santoro, classé à gauche, qui a demandé à acquérir les droits de «Sex crimes and the Vatican» pour pouvoir le diffuser dans son talk-show «Year Zero».
La «croisade» de Mario Landolfi contre ce documentaire a d’ores et déjà provoqué un véritable tollé à gauche et les dénonciations de censure se multiplient. Selon deux parlementaires de gauche, Giovanni Russo Spena et Gennaro Migliore, ce travail de la BBC doit être diffusé car les affaires de pédophilie au sein de l'Eglise catholique ne sont plus un mystère pour personne. Les partisans de cette diffusion ont même trouvé une «alliée» à l’extrême-droite : Alessandra Mussolini, petite-fille du Duce et député de droite, estime qu’il devrait être diffusé car il n'est pas utilisé pour attaquer l'Eglise en tant que telle.
Dans tous les cas, cette polémique risque de desservir la cause de Mario Landolfi : sur Internet, ce documentaire est déjà un succès. Des bloggeurs ont en effet sous-titré en italien le documentaire initial britannique. C’est désormais la vidéo la plus consultée sur Google Video Italia.

La télévision italienne ressort une intox de la BBC

http://www.chretiente.info

22 mai 2007

Le documentaire «Sex crimes and the Vatican» divise la télévision italienne, elle-même liée aux milieux politiques. Le président de la commission parlementaire de surveillance de la RAI, ex-ministre de la Communication de Silvio Berlusconi, a demandé au directeur général de la télévision publique de refuser de programmer ce film. Un journaliste de gauche de la RAI, Michele Santoro, a demandé à acquérir les droits du documentaire pour pouvoir le diffuser dans son talk-show.

Le documentaire, réalisé par la BBC en 2006, se vante de révéler un document secret [sic] du Vatican, qui viserait à étouffer les cas d’abus sexuels commis par des prêtres sur les mineurs. Cette directive intitulée «Crimen sollicitationis» et rédigée en 1962 aurait été republiée par le cardinal Joseph Ratzinger, en 2001, avant qu’il ne devienne Benoît XVI. La subtilité de la manoeuvre antipapiste est aussi discrète qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine...

Cette 'enquête' est pourtant déjà connue et votre blog préféré en avait déjà montré l'ineptie : à l'inverse de la désinformation opérée, ce fameux document (que la BBC ne révèle aucunement) rappelle aux victimes de prêtres déviants qu'elles ont le devoir en conscience de dénoncer le prêtre fautif et ajoute que celui qui ne dénonce pas le prêtre qui l'a tenté après avoir été averti de son devoir est automatiquement excommunié. Le but de ce document n'est donc pas de protéger le prêtre fautif.

Michel Janva
© Le Salon Beige,
partenaire de CHRETIENTE.INFO


Nessun commento: