The Owl Pages

\

owllogo

The Daily Owl
Italian Journal of Psychology and Internet
Psicologia Online

WebPsych Partnership Member

ARCHIVIO

nelle pagine dell'archivio si ritrova la storia di
Italian Journal of Psychology and Internet - Psicologia Online
ma anche la storia della psicologia italiana e mondiale in rete
dal 1996 al 2000
(i link alle pagine web o alle immagini possono risultare datati e dunque errati)


Watch live streaming video from artemente at livestream.com

martedì 31 luglio 2007

l'Amérique bla bla bla, pour dire que 'l'homme castré a inventé Second Life'. Les Autres, les Non-americains, ne sont pas castrés?

Les gauchistes de tout le monde semblent ne savoir faire que de 'girotondi' autour du TOTEM de l'Amerique, avec la face d'Oedipus

Il y a 60 ans, c'était le contraire, Oedipus vivait en Europe.


------------------------------------------------
A lire, aussi,

Michael Stora psy sur Second Life

http://femmes.fr.msn.com/

lu sur http://psychanalyse.blogspot.com/

Second Life : une nouvelle thérapie ?

Vivre une deuxième vie, c'est possible... sur Internet. Chaque jour, des milliers de personnes se rencontrent, s'aiment et font du business dans Second Life, un univers virtuel qui...

Second Life : une nouvelle thérapie ?

« Je soigne des patients dans Second Life »

------------------------------------------------

l'homme castré a inventé Second Life

Scdlife Tout est parti d'un mail de Christophe, "Et toi ?"... "et moi quoi ?" "Va donc voir sur mon blog" ... sondage "avez-vous testé Second Life ?"
Encore ce machin ! La moutarde me monte. Autant les jeux de rôles peuvent être intéressants, autant Second Life me déplait pour toutes sortes de raison : aliénation, associalisation, autisme, fuite dans un monde peuplés de z'éros et de putes, pardon "escorts". Sans compter que l'image est moche comme tout.
Môsieur Resse a rejoint avec humour quelques unes de mes pensées ici, puisque dans Second Life, on retrouve son banquier, Madame Royal, des manifs, Nike, sa bagnole et sa concierge.... nouvel espace de pub et de tests produits in virtuo auprès de joueurs (sont-ce encore des joueurs) exploités ou exploitant cet "univers".

Mais passons sur les symptômes et attachons-nous plutôt au mal lui-même...

A suivre, ici http://planetargonautes.typepad.fr/planetargonautes

Commentaires (avec les quelles je suis d'acord ;) )

Rédigé par: Cath | le 24 janvier 2007 à 15:38

vous me semblez rapidement bouleversé par tout ce qui ne vous intéresse pas au premier chef. J'aimerais vous rassurer: adhérer à Second Life n'est pas sacrifier sa première vie, (ni même sa bibite) à des considérations élaborées par ces hérétiques de protestants. C'est comme de dire "discuter dans un environnement agréable c'est perdre l'intérêt de la discussion"... Pour stimuler vos cerveaux performants et caustiques, je ne vois plus que les fabuleux décors et les moustaches des "Chiffres et des Lettres"... Pourquoi toujours vouloir introduire un additif "gout dégueu" dans le moindre chewing-gum à la fraise?
Par ailleurs, je ne comprends pas bien la remarque initiale "autant les jeux de rôles peuvent être intéressants..." N'est ce pas (en partie) ce dont on parle? Il vous manque la table, les dés, le coca-chips et les amateurs de hard-rock à queue de cheval pour que ça le fasse autant?
Quant à ceci: "aliénation, associalisation, autisme, fuite dans un monde peuplés de z'éros et de putes, pardon "escorts"" si vous n'avez vu que cela autant avouer de suite que vous parlez de ce que vous ne connaissez pas. ça me rappelle Philippe Val dans un de ses éditos les plus cons: selon lui le web était un endroit uniquement peuplé de néonazis et de pédophiles...

Bonjour Camaïeuse : SUPER = tes commentaires ET ta tête reviennent ! :)

Je ne pense pas que Second Life soit un phénomène de mode au sens "passager" du terme, mais un phénomène ancré dans la société.
Et ne souhaite pas m'arrêter ici à une simple et stupide critique du jeu, critique qui n'aurait de toute façon aucun intérêt (je suis pour / je suis contre / et après ??)

Second Life est l'ancêtre.

Il prépare le terrain et ouvre grand les portes.

D'autres jeux sont en préparation, à l'esthétique plus soignée (ça attire plus le chaland), plus rapides, autorisant plus de situation.

Mais surtout avec la possibilité qui sera donnée de "vivre" et "ressentir" les aventures et les interconnections avec d'autres joueurs en réel, avec divers accessoires reliés directement de la console de jeu (ordi ou autres) au corps du joueur : cerveau, peau, sexe, etc...

"Bigrement attirant" chuchote l'inconscient qui ne sommeille jamais très loin... l'essayer, c'est l'adopter... la comparaison que je faisais avec le LSD n'était pas anodine.
Avec la cocaïne aussi, connue pour faire monter l'intelligence en tourbillons toujours plus haut, et ronger des trous gros comme ça dans le cerveau, peu à peu réduit à l'état de gruyère.

Mais, bien sûr, à chacun ses réflexions et ses choix, pour le présent et pour l'avenir.

Nessun commento: